La BMW 2002 Turbo de 1975

La Turbo 2002 était la première voiture turbo de série en Europe et a contribué au lancement de ce qui allait devenir l'étiquette de performance M de BMW. BMW a pris le châssis à maniabilité rapide de la 2002 et a ajouté un turbocompresseur KKK, augmentant la puissance de 40 à 170 chevaux, et en faisant une coupé exceptionnellement rapide, juste derrière la Porsche 911 de l'époque. La Turbo de 2002 présentée ici est un original britannique ayant un registre d'immatriculation anglais de 1975. Seulement 1 672 ont été construites, et on sait que seulement 10 restent sur la route en Angleterre. La voiture a été restaurée au début des années 90 et est entreposée chez Carcoon depuis 17 ans. Cette Turbo 2002, de retour sur la route et prête pour un nouveau propriétaire, est l'un des meilleurs exemplaires disponibles dans le marché.

  • La Ferrari Dino 246 GT 1972 de Keith Richards

    La provenance est un facteur important sur le marché des voitures classiques. En ce qui concerne les classiques appartenant à des célébrités, il n'y a guère de célébrité plus grande que Keith Richards. Le guitariste des Rolling Stones est l'un des plus grands acteurs du rock, et avec son amour pour les drogues récréatives, c'est un petit miracle qu'une voiture qui lui appartenait auparavant soit sortie en un seul morceau. Elle a été achetée par Richards en 1972 et il n'hésitait pas à y mettre des miles dans le compteur de la voiture. Richards détestait voler et conduisait quand il le pouvait, enregistrant plus de 25 000 milles sur sa Dino avant de la vendre en 1986. Peu de voitures peuvent se vanter d'avoir appartenu à une légende comme Richards, et encore moins ont fait partie de l'histoire du rock.

  • La Jaguar E-Type Complètement Électrique

    La Jaguar E-Type est l'une des voitures de sport les plus emblématiques jamais fabriquées, et maintenant Jaguar introduit une amélioration substantielle cette voiture de 57 ans - une motorisation 100% électrique de la E-Pace de Jaguar. Un bloc-batterie et un moteur électrique intelligemment conçus pèsent presque pareil que le moteur six cylindres en ligne et la transmission de la voiture d'origine, préservant ainsi la dynamique de manipulation de l'E-Type tout en la rendant encore plus rapide que la voiture standard. Avec le poids et l'équilibre étant inchangés, la suspension et les freins originaux peuvent être utilisés - un exploit remarquable avec une plate-forme qui date de la fin des années 50. En plus des nouvelles voitures, Jaguar Classic proposera également des conversions complètement réversibles pour les E-Types existantes : une mise à jour appropriée pour une classique de tous les temps.

  • La nouvelle Goldfinger DB5 d'Aston Martin

    L'Aston Martin DB5 Goldfinger de James Bond a définitivement consolidé Aston Martin comme voiture de choix pour l'emblématique espion britannique. Avec ses lignes classiques et un assortiment complet de gadgets, la DB5 était équipée pour se sortir de toute situation dans laquelle se trouverait Bond. Aston Martin et EON Productions se sont associés pour construire une suite DB5 de la voiture emblématique. Non seulement construit selon des spécifications rigoureuses, ce DB5 est livré avec tous les gadgets du film - comme les plaques d'immatriculation rotatives, les mitrailleuses et les réducteurs de pneus. Bien que ce ne soit pas légal sur la route, ce sera certainement l'une des meilleures voitures du constructeur britannique. Et ne vous inquiétez pas si la voiture est un peu en dehors de votre gamme de prix: vous pouvez toujours rendre hommage en accrochant une impression de avec 007 sur votre mur.

  • L'Alfa Romeo Spider 1976 de Muhammad Ali

    Ce n'est pas tous les jours qu'une opportunité se présente de posséder une voiture qui appartenait à un champion - dans ce cas, le champion, la légende de la boxe Muhammad Ali. Le propriétaire actuel était avec Ali lorsqu'il a acheté la voiture neuve chez un concessionnaire au nord de Chicago. Ali l'a eu pendant quelques temps avant de la donner en cadeau au propriétaire actuel. L'histoire complète est détaillée dans le livre Running with the Champ, qui est inclus dans la voiture. L'inscription originale signée Ali est également incluse. Ce petit roadster italien est un plaisir à conduire et a une histoire qui ne peut être égalée à aucun prix.

  • Le prototype Dino Berlinetta GT 1966 de Ferrari

    En 1967, Ferrari a sorti sa première voiture de route à moteur central sous le badge Dino, la 206 GT. La voiture avait d'excellentes caractéristiques de conduite, une belle forme et était propulsée par un V6 - d'où la décision de Ferrari de ne pas le vendre en tant que Ferrari, afin de le différencier des modèles à moteur V12. Ce 1966 Dino est le deuxième prototype construit et est très similaire à la version de production mais avec quelques différences notables. Le plus gros est le moteur monté longitudinalement, qui a été remplacé par une disposition transversale pour la voiture de série, ce qui a allongé la carrosserie. Un élément important de l'histoire de Ferrari, ce prototype de la première Ferrari à moteur central sera très populaire lors des ventes aux enchères à Pebble Beach.

  • 1958 Porsche 550A Spyder

    La première voiture de course de Porsche était la 550 et ce fut un succès immédiat. La voiture fixerait modèle pour le succès de Porsche en course, avec la 550 en remportant les 24 Heures du Mans 1955 et en remportant la Targa Florio 1956. La 550A Spyder a fait ses débuts en 1956 et, bien qu'elle soit cosmétiquement similaire, c'était une voiture entièrement différente en dessous. Un châssis avancé spatial réduit le poids déjà minuscule et offre une énorme augmentation de la rigidité. Le propriétaire actuel de la 550A prétend quélle a couru sous la famille Piech et avoir récemment effectué une restauration de 30 ans. Combinant rareté et histoire, la 550A Spyder est un incontournable pour les collectionneurs Porsche.

  • Le coupé Datsun 240Z de MZR

    Le marché des voitures de sport vintage monte en flèche et l'inflation commence à atteindre des modèles tels que le Datsun 240Z classique. MZR mise sur la popularité croissante de la 240Z avec sa gamme de modèles restaurés, de la restauration de base de la Classic-Edition à la refonte du Sport-Design à la Singer 911. Le Sport-Design est livré avec un moteur six cylindres en ligne de 2,8 ou 3,1 litres produisant 240 ou 280 chevaux couplés à une transmission à cinq vitesses. La direction est modernisée avec un système de crémaillère et des articulations modernes, ainsi que des suspensions réglables et des conforts comme la climatisation. Chaque coque de 240Z est décapée et traitée pour éviter la rouille pour laquelle ces voitures sont notoires, et pour assurer que ces 240Z aient une longue vie devant eux.

  • La Ferrari 500 Superfast Series II Coupé de 1966

    La Ferrari 500 Superfast introduite en 1964 était justement ce que son nom indique : la Ferrari de route la plus rapide que vous puissiez acheter. Basé sur la grand tourer américaine, la Superfast venait avec un moteur Columbo V12 de 5 litres et pouvait facilement atteindre les 175 km/h ; ce qui était une vitesse incroyable, surtout dans les années 1960. Cette Superfast Series II est la 33ème de seulement 37 voitures qui ont été produites, et la 8ème des 12 modèles de la Série II. La voiture a été initialement livrée à Jack S. Durlacher, un courtier en valeurs mobilières de Londres et bailleur de fonds de l'équipe de course Rob Walker qui a participé à la F1 dans les années 1950 et 1960. Cette belle 500 Superfast, avec une restauration plus ancienne et le moteur d'origine, est une voiture pour être conduite, et non pour être exposée de façon statique.

  • La Lamborghini Miura 1971 de Rod Stewart

    Rod Stewart, la légende du rock-and-roll, est l'un des meilleurs clients de Lamborghini depuis qu'il s'est fait connaître avec Faces à la fin des années 1960. Depuis, Stewart a possédé presque tous les nouveaux modèles produits par la société, y compris plusieurs exemplaires de la Miura classique. Stewart a acheté cette voiture en 1970 avant de la vendre quelques années plus tard. La voiture a été modifiée avec les spécifications SV dans les années 1980 avant d'être vendue au propriétaire actuel. Elle a ensuite été envoyée à la division de restauration interne de Lamborghini, Polo Storico, où elle a reçu une restauration de 460 000 dollars pour la laisser dans son état d'origine. Avec son historique de restauration et de propriété, cette Miura est l'un des meilleurs exemplaires sur le marché.

  • La Porsche 356A Carrera GS de 1956

    La plupart des amateurs de Porsche se moqueraient de l'idée d'une 356 classique qui a été modifiée, en particulier par une légende des « hot rods » du sud de la Californie. Dean Jeffries a commencé sa carrière en tant que spécialiste de la peinture, et il a été pionnier dans l'utilisation de peintures métalliques et de nacres à la fin des années 1950. Jeffries a acheté cette 356A Carrera GS de 1956 de son propriétaire d'origine et il a ensuite personnalisé la voiture à son goût. Le nez tendu, les phares français et les feux arrière ont été fabriqués par Jeffries qui a vendu la voiture au début des années 1960. Bien que ce véhicule n'est pas complètement d'origine, cette 356 a une histoire unique étant la première voiture allemande dans la scène des « hot rods » de SoCal, ce qui lui donne un lignage que peu de Porsche vintage pourraient se vanter d'avoir.

  • La Voiture Modena GT Spyder California de Ferris Bueller

    Il y a plus de trente ans, plus exactement en 1985, une Ferrari classique était trop rare et trop chère pour être utilisée dans un film. Ainsi, la scène avec la Ferrari du classique des années 80, Ferris Bueller's Day Off, a été tournée avec trois Modena GT Spyders, construites par Modena Design and Development en Californie. Le fait que les trois voitures personnalisées ont été confondues avec celles de Ferrari c'est un témoignage de la qualité du design et de la construction de leur travail. Celle-ci est la troisième de ces trois Modenas, et elle a été restaurée par un des fondateurs de Modena Design : Neil Glassmoyer. Avec une belle carrosserie en fibre de verre et un moteur V8 avec quatre carburateurs Weber, cette Modena Spyder est une classique moderne qui a eu en plus rôle principal dans l'un des films les plus aimés d'Hollywood.

  • La McLaren M6GT Coupé de 1969

    Avant la légendaire F1 et les offres actuelles comme les 720S et Senna de McLaren, il y avait la M6GT coupé. La M6GT, connue comme la première voiture de McLaren homologuée pour la route, était basée sur la M6 qui a remporté le championnat de Can-Am, et, elle a été conçue sous la direction du fondateur Bruce McLaren lui-même. Elle est propulsée par un moteur Chevrolet V8 de 5 litres avec des carburateurs Weber. Seulement trois M6GT ont été construites : deux ont été convertis à partir de voitures de course M6, et une a été construite à partir de zéro. Bruce lui-même a conduit une sur la route, mais le programme a été arrêté complètement après sa mort tragique en 1970. C'est une voiture très rare de l'un des principaux fabricants de voitures de sport. Cette M6GT serait une pièce maîtresse dans toute collection.

  • La Ford Mustang 1965 Autonome de Siemens

    L'année 2018 marque le 25e anniversaire du « Goodwood Festival of Speed » avec plusieurs grands records brisés et des événements marquants. La Ford Mustang 1965 Autonome de Siemens est devenue la première voiture à faire le parcours de la colline de Goodwood sans aucune intervention humaine. Cette Mustang de Siemens, dont quasiment toutes les pièces sont d'origine, utilise des capteurs de Bentley Systems pour naviguer sur la piste. C'est un mélange unique du passé et du présent. Sa carrosserie classique et sa technologique moderne montrent le passé des voitures et leur futur simultanément.

  • La 911 Artist Stripe Coupé de Paul Smith x Porsche

    Le styliste britannique Paul Smith a un grand amour pour les automobiles. Une Mini et une Land Rover Defender ont déjà eu des livrées faites par le designer, et la dernière voiture à avoir été traitée par Paul Smith est cette Porsche 911 de 1965. James Turner, fan de Paul Smith et de Porsche, a pu transformer cette 911 en une œuvre d'art, qui rappelle les Porsche Art Cars des années 1970 et 1980. L'intérieur a reçu le même traitement audacieux que l'extérieur : sans les tapis, et sa peinture reflète parfaitement celle de l'extérieur. Cette 911 a participé à la Porsche Classic et Le Mans Classic 2018 sur le circuit de la Sarthe.

  • La Ferrari 250 GT SWB Berlinetta de 1962

    La Ferrari 250 GT est l'une des voitures les plus convoitées de l'histoire de l'entreprise et la 250 GT SWB (short wheelbase) est l'une des 250 GT les plus prisées. La 250 GT SWB, célèbre pour ses réflexes rapides, son excellente maniabilité et pour l'un des meilleurs moteurs de Ferrari, pouvait être amenée sur la piste de course, courir et être ramenée chez le propriétaire avec un trophée sur le siège du passager. Cette 250 GT SWB de 1962 est l'une des plus rares, avec une histoire bien documentée depuis sa sortie de l'usine. Ajoutez à cela une restauration complète, un moteur et une transmission à numéros correspondants, ainsi que des pièces de compétition authentiques, et vous obtenez une recette pour l'une des Ferrari les plus précieuses du marché.

  • La Porsche 911 Carrera RSH 2.7 Coupé de 1973

    Porsche a fabriqué beaucoup de 911 - un peu plus d'un million - mais cette 911 RSH de 1973 est l'une des plus rares jamais fabriquée par la société. Après que la FIA a enlevé la catégorie de prototypes de 5 litres, que Porsche avait dominé au début des années 70 avec sa 917, l'usine a décidé de se concentrer sur les courses de GT et a choisi la 911 S comme son point de départ. Porsche a considérablement allégé la voiture et a augmenté le moteur de six cylindres à plat à 2,7 litres, créant ainsi la RS. Seulement 17 étaient des modèles d'homologation avec la désignation RSH. Ce modèle avec une suspension améliorée, des ailes élargies, des roues et des pneus plus larges, est l'une des 911 les plus recherchés de tous les temps.

  • La BMW 507 Roadster Berline de 1957

    Le coureur britannique légendaire, John Surtees, a toujours été un vainqueur, que ce soit sur deux ou quatre roues. Surtees a remporté sept titres de champion du monde en moto, le championnat de pilote de F1 de 1964 avec l'équipe Ferrari, ainsi que le trophée Can-Am de 1966 avec l'équipe Lola. Après 23 victoires consécutives, et d'avoir remporté le championnat de 1958 pour MV Agusta, le Comte Agusta voulait récompenser le coureur avec un cadeau - Surtees a donc choisi cette très rare BMW 507 Roadster de 1957. Cette voiture a été conduite régulièrement restant dans les mains de Surtees jusqu'à son décès en 2017. Elle sera vendue aux enchères au 2018 Goodwood Festival of Speed.

  • La Porsche 550A Spyder de 1958

    La 550A Spyder est la voiture qui a mis Porsche sur la scène des courses automobiles. Même avec un moteur à quatre cylindres de seulement 1,5 litres, la 550A a remporté un vif succès contre presque toute les voitures qu'elle a rencontrées, y compris les voitures rouges de Maranello. Cette 550A Spyder fut l'une des dernières voitures à quitter l'usine de Porsche, et elle a remporté trois premières places, apparemment aux mains de la famille Piech, bien qu'il n'y ait aucune documentation pour le prouver. Une restauration de 30 ans a été récemment réalisé avec seulement 600 miles dans le compteur depuis cette restauration, ce qui en fait d'elle une pièce importante de l'histoire des courses de Porsche. Cette superbe voiture est prête pour son nouvel objectif : prendre la piste à des événements de course vintage.

  • La Ford Mustang 1970 de Robert Downey Jr.

    Tony Stark et son homologue du monde réel, Robert Downey Jr, partagent la même chose : un goût pour les voitures de performance. L'acteur a demandé à SpeedKore de donner vie à sa vision de la Ford Mustang parfaite, d'une manière que Tony Stark approuverait aussi. C'était à la base une Boss 302 de 1970 que SpeedKore a complètement démonté et ils l'ont reconstruit avec des panneaux de carrosserie en fibre de carbone et un V8 Ford Performance Aluminator suralimenté de 5,0 litres. Son intérieur a été entièrement renouvelé par Gabe de Street Rod Custom Interiors. Le tout est monté sur un châssis Detriot Speed en alliage et sur des roues HRE sur mesure avec un caoutchouc Michelin haute performance. Comme Iron Man lui-même, cette Mustang renaît avec des améliorations pour l'âge moderne.

  • La Ferrari 275 GTB/C Coupé de 1966

    Dans les années 1960, la Ferrari 275 GTB a été l'une des voitures les plus recherchées de cette société. La 275 GTB/C est l'évolution de la 275: c'est un modèle de compétition construit sur mesure dont seulement 12 exemplaires ont été fabriqués. Cette 275 GTB/C a été vendue à Luigi Chinetti, le fondateur de l'équipe North American Racing Team et un des importateurs de Ferraris dans ce pays. Elle a aussi été conduite par Pedro Rodriguez au Nassau Tourist & Governor's Trophy en 1966, où elle s'est classée première dans sa catégorie. Elle a ensuite couru aux 24 Heures de Daytona en 1967, en 1969 et finalement en 1970 donc elle a une histoire de courses incroyablement longue. Cette 275 GTB/C sera mise aux enchères à Pebble Beach, donnant à quelqu'un une chance de posséder une pièce importante de l'histoire des courses de Ferrari.

  • Les Broncos Old School d'Icon

    Alors que la BR d'Icon est une réinterprétation moderne du tout-terrain classique de Ford, sa nouvelle série Old School conserve son apparence emblématique tout en améliorant une foule de composants. Le principal parmi ceux-ci est le châssis personnalisé Art Morrison, la suspension personnalisée, les freins personnalisés, et un moteur V8 de 5,0 L pris d'une Ford Mustang. L'extérieur reçoit une peinture et une garniture brillantes et qui correspondent à la période sélectionnée, qui mélange des pièces et des détails des Sport, Explorer et Ranger. A l'intérieur, elle conserve un look vintage, mais suit la politique sans plastique d'Icon, en usinant sur mesure des pièces similaires en aluminium et en acier inoxydable lorsque cela est nécessaire. Une dernière différence: le temps de fabrication de la Old School est beaucoup plus court que celui d'une BR «moderne», elle est prête en aussi peu que six mois, en fonction du nombre de changements intérieurs.

  • La Ferrari 275 GTB Alloy Coupé de 1966

    La 275 GTB est l'une des Ferrari les plus vendues sur le marché du vintage. Étant donné que chacune est fabriqué à la main, il y a donc, plusieurs configurations, et cette 275 GTB a l'une des listes d'options les plus rares de tous. Seuls trois autres 275 GTB portent la carrosserie en alliage à long nez, trois carburateurs et une transmission à tube de couple, du châssis numéro 08497. Initialement blanche avec un intérieur en cuir noir, la numéro 08497 a été vendu en Italie, avant de traverser l'Atlantique vers les États-Unis en 1973. Après son retour en Europe en 1989, cette 275 GTB a reçu la désignation « Ferrari Classiche », ce qui signifie qu'elle conserve la numérotation originale de son moteur et sa boîte de vitesses. Avec ses spécifications rares, cette 275 GTB est un « must » pour tout collectionneur Ferrari sérieux.

Your crate × Close
Total

Free ground shipping in the U.S.
International rates at checkout.

Crate